Profitez des retours offerts et de la livraison gratuite en France, Belgique et Luxembourg dès 120€ d’achat.

La mode perd ses poils : comment l’industrie a renoncé à la fourrure
2021-10-11

La mode perd ses poils : comment l’industrie a renoncé à la fourrure

Matière luxueuse issue de l’exploitation animale, la fourrure est fortement critiquée par les consommateurs et les associations de défense des animaux. Ces dernières années, de nombreuses marques ont renoncé à son utilisation. Le dernier abandon en date de cette matière controversée  par un géant du luxe semble sonner la fin définitive de sa présence dans l’industrie de la mode.

Kering renonce à la fourrure

La semaine dernière, Kering, groupe comptant parmi les plus puissants de l’industrie du luxe et de la mode, a annoncé cesser complètement son utilisation de la fourrure. Le groupe avait déjà entamé la transition dès 2017 avec Gucci, suivie de près par Alexander McQueen, Balenciaga et Bottega Veneta. Grande adepte de cette matière, la griffe Saint Laurent rechignait à suivre les autres marques du groupe. Face aux protestations de PETA et des consommateurs, Kering a finalement décidé que ses maisons n’utiliseraient plus aucune fourrures à partir de l’automne 2022. L’une des dernières résistances de la mode a fini par céder, indiquant que le vent a définitivement tourné. Le seul leader de l’industrie semblant ne pas s’intéresser à la question est le groupe LVMH, qui indique laisser à ses marques le choix d’utiliser ou non de la fourrure.

© PETA

La désolidarisation de la fourrure n’est pas une tendance récente dans l’industrie. Des associations engagées comme PETA ciblent la mode sur ce sujet depuis les années 90, notamment avec la campagne “I’d Rather Go Naked Than Wear Fur” portée par les supermodels Tyra Banks et Christy Turlington.  Ces dernières années, Chanel, Burberry ou encore Prada et Versace avaient annoncé renoncer à la matière controversée. C’est le résultat d’une pression croissante des consommateurs, alimentée par les réseaux sociaux. En permettant de relayer des images choc virales en quelques heures, ils ont permis de multiplier l’impact des organisations engagées pour le bien-être animal. PETA a d’ailleurs clôturé sa campagne trentenaire l’année dernière, considérant le combat remporté.

Penser des nouveautés responsables

Si l’abandon de la fourrure animale est une réelle victoire, quelles sont les alternatives mises en place par l’industrie ? De nombreuses marques, notamment pour proposer une option bien moins coûteuse, produisent de la fourrure synthétique, c’est-à-dire en polyester. Or, cette matière est issue de la pétrochimie et libère des millions de micro-fibres plastiques au lavage. Elle n’est donc certainement pas une solution durable pour l’environnement. D’autres alternatives, souvent luxueuses (il faut des moyens importants pour financer le développement de nouvelles matières), existent. L’entreprise Ecopel a notamment conçu des fourrures de haute qualité à partir de bouteilles recyclées. Parmi ses clients : Stella McCartney, pionnière du luxe vegan et responsable. Certaines marques utilisent aussi des plantes comme le chanvre pour des fourrures à l’aspect plus brut, comme chez Tiziano Guardini.

© Stella McCartney

Le développement de fourrures alternatives et responsables n’a exploré qu’une partie de son potentiel. Cependant, le greenwashing autour de l’arrêt de la fourrure animale  est une pratique commune : de nombreuses marques le présentent comme une grande victoire quand ça n’est que la base du respect des droits des animaux. D’ailleurs, qu’elles proposent des alternatives écologiques ou un arrêt total des fourrures ne suffit pas à en faire des marques éthiques, car ça n’est qu’une matière parmi tant d’autres utilisées dans les collections. Seule une prise en charge globale de l’impact humain, animal et environnemental des activités des marques permettra d’entamer une transition durable pour la mode. Même si certains acteurs aimeraient se contenter de grandes annonces !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

3 + 19 =