Paiement en 3 fois sans frais | Livraison gratuite dès 120€ d’achat et retours offerts pour la France, Belgique et Luxembourg

Maquillage écoresponsable : 4 applications pour faire le tri dans vos cosmétiques

Maquillage écoresponsable : 4 applications pour faire le tri dans vos cosmétiques

Il y a quelques temps on vous expliquait comment rendre votre routine skincare plus écolo, on s’attaque aujourd’hui au reste de vos routines bien être. Entre maquillage, produits de soins, gels douches, savons, déodorants et shampoings, il est temps de faire le tri dans vos articles beauté préférés. Et comme on est loin d’être des spécialistes des « cyclopentasiloxane » et autres « dimethicone » à éviter, Reset vous a sélectionné les 4 meilleures applications pour décrypter vos cosmétiques.

Dans la liste des produits à la composition douteuse qui accompagnent notre quotidien, les cosmétiques sont loin de faire exception. Pourtant, une transparence maximale est primordiale lorsqu’il s’agit de substances directement en contact avec la peau, d’autant plus lorsque leurs bienfaits dermatologiques sont vantés. Mais entre les étiquettes minuscules voire indéchiffrables et les listes d’ingrédients alambiquées, il est difficile de s’y retrouver entre tous ces packagings séduisants. Heureusement, depuis quelques années des applications voient le jour afin de nous permettre d’analyser nos produits du quotidien pour une routine beauté safe et écoresponsable. Elles s’utilisent en scannant le code barre de votre article ou bien la liste des ingrédients, qui vont ensuite être analysés par l’application selon sa base de données. Une note est ensuite attribuée aux différentes composantes selon leur niveau de dangerosité et leurs potentiels effets indésirables sur l’homme ou la nature. Certaines applications donnent même des alternatives à vos produits phares ou bien des fiches détaillées des composantes dangereuses et de leurs propriétés, à vous de choisir celle qui est faite pour vous.

INCI Beauty

Lancée en 2017 cette application a été créée par des étudiants de Clermont-Ferrand et classe vos produits de beauté selon la liste INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredient), la nomenclature obligatoire sur les produits cosmétiques depuis 1999.

On se repère dans l’application grâce à un système de fleurs de couleurs qui classent chaque ingrédient dans une catégorie selon leur dangerosité.

À chaque recherche, des produits alternatifs similaires sont proposés pour transitionner vers des substances moins nocives, ainsi que des commentaires et des témoignages d’utilisateurs.

Vous pouvez chercher sur l’application un produit grâce à son nom, très utile pour faire des comparaisons si vous ne l’avez pas sous la main, ou bien une recherche par substance directement, ce qui est pratique en cas d’allergie. Pour aller plus loin vous pouvez trouver sur l’application des fiches détaillées sur les différentes composantes INCI, sur les normes et la réglementation.

YUKA

Yuka est l’application la plus utilisée en termes de classement des produits de beauté, notamment car elle sert aussi à classer les aliments. Sa base de données est alors extrêmement complète et mise à jour régulièrement, plus de 100 000 produits y sont référencés et chaque utilisateur peut ajouter une fiche produit. L’application fonctionne là aussi avec un scan du code bar, et une note globale va être attribuée au produit. Les composantes sont ensuite détaillées et classées selon leur niveau de dangerosité avec un code couleur simple.

L’application est vraiment complète et détaillée, néanmoins son système de notation reste questionnable ; il ne prend pas en compte la quantité de chaque ingrédient dans une formule, l’application donne donc des notes très strictes à des produits dont la présence de substance nocive est “infime”. Yuka favorise en plus sans le vouloir les produits étrangers, ces derniers n’étant pas soumis aux réglementations européennes sur la transparence, le secret est gardé sur des ingrédients pourtant utilisés, ce qui a pour conséquence de biaiser la note.

Clean Beauty

L’application ne fonctionne cette fois-ci pas à l’aide du code barre mais bien d’un scan de la liste des ingrédients. L’application ne donne ni note ni classement, elle renseigne pédagogiquement sur l’utilisation et la visée de chaque substance, très utile pour comprendre et analyser soi même la liste INCI selon ses besoins. Si un ingrédient est controversé, une fiche scientifique vous en explique la raison, et les sources. Ce n’est peut être pas la meilleure pour une utilisation lambda à des fins de classements, pour comparer plusieurs produits entre eux selon une échelle donnée, mais elle est très utile pour aller plus loin dans sa consommation responsable et se renseigner spécifiquement afin de faire ses propres critères de classement.

Cosmethics

L’application fonctionne avec un scan du code barre du produit, à la manière de toutes les précédentes. Là aussi référencé selon la liste INCI, vos produits sont marqués d’une icône indiquant s’ils contiennent une substance controversée et suivent un code couleur simple pour leur classification. L’application est vraiment intéressante pour son système d’alertes personnalisées par ingrédients, très utile pour les personnes souffrant d’allergies ou faisant de mauvaises réactions à un produit en particulier.

On espère dorénavant que ces applications vous aideront à y voir plus clair dans le choix de vos cosmétiques, pour une routine certifiée bénéfique. Néanmoins attention à ne pas être trop catégorique, ces applications ne prennent souvent pas en compte la zone d’application du produit ou bien sa posologie. Leurs notes, parfois alarmantes, sont toujours à interroger, mais parfois aussi à nuancer. Et si vous avez déjà bazardé votre placard tout entier, on vous aide à vous faire une trousse à maquillage 100% reglo et écoresponsable.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

cinq − 4 =